JUSQU'A NOS JOURS

La population de Los Angeles s’accrut au début du siècle, en grande partie du fait de la découverte du pétrole. L’agglomération comptait un million d’habitants en 1920 et deux millions en 1930. Le premier puits creusé par Edward Doheny, en 1892, près centre de Los Angeles avait déjà marqué le coup d’envoi de l’industrie pétrolière, laquelle, grâce à l’exportation, bénéficia également aux armateurs et aux activités portuaires. Durant la Première Guerre mondiale, lesfrères Lockheed et Donald Douglas instalèrent des usines aéronautiques dans la région. Deux décénies plus tard, alors que couvait un nouveau conflit, l’industrie aéronautique employait suffisamment de personnel pour contribuer à sortir L.A. de la Dépression. Vers la fin de la Seconde Guerre mondiale, des milliards de dollars furent injectés en Californie du Sud dans le cadre des contrats militaires. Des milliers de familles vinrent s’installer dans la région pour travailler dans les usines. L’essor de l’industrie aéronautique s’accompagna d’une explosion urbaine. Des villes naquirent à une vitesse prodigieuse au sud, notament Lakewood, au nord de Long Beach, construite du jour au lendemain pour abriter les employés de McDonnell-Douglas. Au cours des années qui suivirent, les chemins de fer attirèrent aussi des milliers d’ouvriers noirs du Texas ou de Louisiane. La petite colonie installée avant-guerre à South Central L.A. devint ainsi, dans les années 50, l’une des plus importantes communautés noires du pays. La ville de L.A. proprement dite compte aujourd’hui 3,5 millions d’habitants mais plus de 14 millions de personnes vivent dans un rayon de 100 km. Les proportions étant identiques dans la ville et le comté, les blancs représentent 48% de la population, les Latino-Américains 28%, les Noirs 17%, les Asiatiques et les personnes originaires des îles du Pacifique 7%. Si l’agglomération de L.A. (Greater L.A.) était considérée à elle seule comme une nation, elle se situerait au 14 éme rang mondial pour son PNB. Ses principales ressources sont le touisme (5,5 milliards de dollars par an), les activités de loisirs (cinéma, télévision, radio, disques, etc… : 4 milliards de dollars annuels) et l’aviation.



RETOUR HISTOIRE